bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5

COLLEGE Georges CHARPAK

Vous êtes ici : Accueil > L’ETABLISSEMENT > Qui était Georges CHARPAK ?

Qui était Georges CHARPAK ?

- biographie :
Né le 8 mars 1924.
Issu d’une famille juive polonaise, Georges Charpak arrive en France à l’âge de 7 ans. Résistant pendant la guerre, il est déporté pendant un an au camp de Dachau.

Reprenant ses études après cette cassure, il intègre l’école des Mines de Paris et le laboratoire de physique nucléaire du Collège de France en 1948, après avoir été naturalisé français.

Nommé directeur de recherche au CNRS en 1959, il travaille sur la physique nucléaire et les particules de haute énergie.

En 1963, le chercheur rejoint l’équipe du laboratoire de recherche nucléaire du CERN à Genève, dans lequel il met au point la chambre proportionnelle multifils ou ’chambre de Charpak’, qui permet de reconstituer en temps réel la trajectoire d’une particule élémentaire.

Lauréat du prix Nobel de Physique en 1992 pour ses travaux sur les particules élémentaires, il étudie à présent l’application de ses appareils en biologie et en médecine, et notamment dans le domaine de l’imagerie médicale.

Auteur de plusieurs ouvrages à destination du grand public (’ Devenez sorciers, devenez savants’ en 2003 puis, en toute logique, ’Soyez savants, devenez prophètes’ l’année suivante), Georges Charpak s’engage pour une meilleure connaissance de l’énergie nucléaire. C’est l’objet de son livre, paru en 2007, ’De Tchernobyl en Tchernobyls’.

Il décède le 29 septembre 2010 à Paris.

- la résistance : témoignage :
document à consulter et, ou télécharger :

G.CHARPAK / résistant

- Georges CHARPAK à Gex :
Il rejoint le CERN en 1959 où il est resté comme physicien jusqu’en 1989. Il a obtenu le prix Nobel de physique en 1992. Il a vécu 14 années à Gex et plus particulièrement au 2027 rue de Paris.

-  ses distinctions :

Médaille d’argent du CNRS (1960)

Prix Ricard de la Société française de physique (1980)

Docteur honoris causa de l’université de Genève (1977)

Prix du Commissariat à l’énergie atomique de l’Académie des sciences (1984)

Professeur émérite de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (1984)

Membre associé étranger de la National Academy of Sciences (États-Unis, 1986)

Prix annuel de la section des Hautes énergies de la Société européenne de Physique (1989)

Prix Nobel de physique pour l’invention et le développement des détecteurs de particules élémentaires, notamment de la chambre proportionnelle multifils (1992)

Membre du Haut Conseil à l’intégration (1994-1996)

Membre de l’Académie universelle des cultures (1993)

Docteur honoris causa de l’université de Bruxelles (1994)

Docteur honoris causa de l’université de Coïmbra (1994)

Docteur honoris causa de l’université de Thessalonique (1993)

Docteur honoris causa de l’université d’Ottawa (1995)

Membre de l’Académie autrichienne des sciences (1993)

Membre de l’Académie des sciences de Lisbonne (1995)

Membre de l’Académie des sciences de Russie (1994)

Membre correspondant de l’Académie nationale de médecine (2002)

Officier de la Légion d’honneur (2007)

Georges Charpak est à ce jour le seul Prix Nobel français de l’après-guerre dans les domaines de la physique nucléaire et de la physique des particules élémentaires.